« LE COMBLE DE LA CONNERIE* C’EST DE FAIRE TOUJOURS LA MÊME CHOSE ET DE S’ATTENDRE A DES RÉSULTATS DIFFÉRENTS » Albert Einstein

* Traduction libre de « insanity »

  • Gazouillement
  • Youtube

MANIFESTE POUR UNE RÉVOLUTION POLITIQUE

POUR UNE NOUVELLE RÉPUBLIQUE

 

PRÉAMBULE

La Constitution de 1958, qui avait été taillée sur mesure pour donner au président des pouvoirs exécutifs  hérités des traditions monarchiques, est aujourd’hui anachronique pour répondre aux challenges d’un pays moderne.

 

Plus que tout autre pays, la France s’est depuis 40 ans montrée incapable de mener en profondeur les réformes nécessaires, et indispensables, pour rester pertinente dans une économie globale.

Comme pays particulièrement polarisé sur des clivages politiques, la France, plus que tout autre pays ne se reformera jamais, tant qu’elle comptera sur ses politiques pour maintenir son statut d’État Providence.

Comme pour la plupart des pays, devant la toute-puissance des multinationales, des médias, des fonds souverains d’investissements, de la finance, des lobbies, et des instances supranationales, les politiques n’ont plus ni le pouvoir ni la liberté de décisions pour œuvrer au service du peuple qui les ont  élus.

C’est pourquoi toutes les promesses de changements, de réformes, et de rupture du statu quo promises par tous les politiques de tout bord, resteront lettre morte. Et cela quelles que soient l’alternance politique, ou la rhétorique, et la démagogie de celui qui les professe.

Le peuple français, frondeur et contestataire, a pourtant plus de chance que tout autre pays, pour s’approprier le pouvoir de se doter d’une nouvelle Constitution qui, comme en 1792, pourra servir de modèle aux démocraties libérales du monde entier.

 

PROCLAMATION

Considérant :

  • que la République Française n’est qu’une monarchie par procuration,

 

  • que les élus ne représentent en aucun cas la société française,

 

  • que les politiques sont le frein à tout véritable changement en profondeur,

 

  • que les droits inaliénables, et inhérents de la Constitution, restent dans bien des cas qu’une déclaration d’intention.

 

  • qu’une république semi-présidentielle ne répond plus aux aspirations, aux besoins, et aux valeurs d’une vraie démocratie,

 

  • que la France est en passe de perdre son identité, ses valeurs, ses avancées sociales, son âme, et surtout, tout espoir dans l’avenir,

 

  • que la France est à risque de céder à l’obscurantisme populiste,

 

  • que l’État n’est plus souverain de ses décisions économiques, du fait d’être tenu en otage, et en rançon, par un cartel de banques privées qui contrôlent le flot du capital, et la valeur de sa monnaie.

 

  • que la nation vie dans la sinistrose, sans repères, sans ambition, sans espoir, sans guide, et sans projet commun qui la fait rêver,

 

  • que le salut, et l’avenir de la nation ne peuvent venir que de sa diversité, et sa sagesse collective,

 

il est imparti au peuple d’assumer  lui-même son destin, en se dotant d’une nouvelle Constitution afin  de:

 

  • PRENDRE LE CONTRÔLE DES DÉCISIONS QUI L’AFFECTE.

 

  • FAIRE DE LA POLITIQUE SANS LES POLITIQUES.

 

  • DONNER AU PEUPLE DES ÉLUS QUI LE REPRÉSENTE SOCIALEMENT.

 

  • RETIRER AU PRÉSIDENT LE PRIVILEDGE DE L’EXÉCUTIF, ET CANTONNER SES FONCTIONS À UN RÔLE REPRÉSENTATIF, ET PROTOCOLAIRE.

 

  • LIMITER LES FONCTIONS DE L’ÉTAT À SES FONCTIONS RÉGALIENNES, ET DÉCENTRALISER SA GESTION, ET SON ADMINISTRATION, À LA SOCIÉTÉ CIVILE.

 

  • DONNER AU PEUPLE L’INITIATIVE, L’AMENDEMENT, ET L’ABROGATION DES LOIS.

 

  • REPRENDRE LE CONTRÔLE DE SA MONNAIE ET DE SA SOUVERAINETÉ.

 

  • CHANGER SA CONSTITUTION EN RÉPUBLIQUE REPRÉSENTATIVE, CONSTITUTIONELLE, PARTICIPATIVE, PLURIELLE ET APOLITIQUE,

 

afin d’entériner dans sa Constitution toutes les réformes proposées dans le Manifeste pour une nouvelle démocratie, in additions des réformes spécifiques à la France.

Extrait du Livre Rouge du Livre Bleu, Blanc, Rouge de Fabrice Dagenais