« LE COMBLE DE LA CONNERIE* C’EST DE FAIRE TOUJOURS LA MÊME CHOSE ET DE S’ATTENDRE A DES RÉSULTATS DIFFÉRENTS » Albert Einstein

* Traduction libre de « insanity »

  • Gazouillement
  • Youtube

Livre Blanc extrait

 

Avant-propos

L’objet du propos est donc d’exposer sans fioriture les Français à certaines vérités. Non en juge ou moralisateur, mais pour les éveiller à la réalité de leur propre « connerie » nationale pour qu’ils en tirent les conclusions qui s’imposent pour reformer l’objet de toute leur grogne, leur ras-le-bol et leurs désillusions : leur mode de gouvernement.

La question posée est donc de savoir si les Français peuvent faire démentir leur réputation, et trouver dans leurs traits de caractère particuliers la source et les ressources nécessaires pour changer leur destinée et de faire une nouvelle révolution aussi universelle que la première.

 

Propositions thématiques

Le premier problème fondamental des promesses électorales est que les politiques qui les promettent prétendent pouvoir tout changer, tout de suite, et sans douleur.

La responsabilité pour le second problème reste bien sûr les connards qui les gobent comme du pain béni a la grande messe des élections présidentielles.

Le vrai problème au demeurant, est qu’il y a tellement de choses à changer en France, qu’il est pratiquement impossible pour un état Jacobin et hautement centralisé comme la France de s’y attaquer sérieusement. C’est la raison pour laquelle les mêmes promesses sont réitérées élection après élection par les mêmes politiques, sans grand résultat.

La condition sine qua non à tout changement, petit et grand, est que l’État cesse d’être un gestionnaire en délégant certaines de ses fonctions aux collectivités, et à la société civile, pour se concentrer sur ses responsabilités régaliennes.