« LE COMBLE DE LA CONNERIE* C’EST DE FAIRE TOUJOURS LA MÊME CHOSE ET DE S’ATTENDRE A DES RÉSULTATS DIFFÉRENTS » Albert Einstein

* Traduction libre de « insanity »

  • Gazouillement
  • Youtube

Livre Blance extrait

La fraternité

La solidarité dans son sens politique est donc une redistribution des richesses et des revenus à des fins sociaux. En France, le mot solidarité est donc utilisé pour désigner des prélèvements obligatoires sans contrepartie. D’ ailleurs quand les Français pensent solidarité, ils pensent RSA, RSI, CSA, RMI, CGS, etc… voire même « assistanat ».

Assistanat ou pas, c’est un fait. La France est le pays qui dépense le plus en Europe pour les programmes sociaux. D’après une étude récente de Eurostat, la France consacre plus de 1/3 de son GDP aux programmes sociaux. Or, si en France tous s’accordent sur le besoin de solidarité dans le domaine du social, le sujet qui fait politiquement débat est celui de la fraternité dans son sens large. L’acceptation de ceux qui sont différents, qui n’appartiennent pas à la tribu, ceux qui viennent d’ailleurs. Bref, les réfugiés, les immigrants et les migrants.

 

La grande imposture du système électoral démocratique

 

PAR LA VOLONTÉ DU PEUPLE…

Ah quelle belle envolée pour la souveraineté populaire que fut celle de Mirabeau le 23 juin 1789, lors de la première Assemblée Nationale ! Dommage que depuis lors, la démocratie l’ai mise en sourdine. Car par quels moyens le peuple peut-il aujourd’hui exercer sa volonté ?

 

Actions collectives

 

Mises à part les élections, dont les résultats sont souvent plus contestataires qu’un vrai choix politique, le peuple ne peut exercer sa volonté que dans la contestation.

 

Bien que la Constitution de 1958 ait donné aux partis d’oppositions plus de pouvoir en ce qui concerne l’élaboration des lois, il reste que dans les faits leurs actions restent limitées. C’est pourquoi, en France plus particulièrement, le peuple a recours le plus souvent aux grèves, vieux chevaux de bataille des revendications populaires, qui ont pourtant depuis longtemps prouvé leurs limites et leurs inefficacités.

 

Autres chapitres

Les élections présidentielles

Le péché originel du système démocratique

De l’esprit des lois

La laïcité

La sécurité

L’Europe

La dette

Le déficit budgétaire et public