« LE COMBLE DE LA CONNERIE* C’EST DE FAIRE TOUJOURS LA MÊME CHOSE ET DE S’ATTENDRE A DES RÉSULTATS DIFFÉRENTS » Albert Einstein

* Traduction libre de « insanity »

  • Gazouillement
  • Youtube

PERTINENCE DE LA QUESTION

Faire un livre sur la connerie n’est pas évident, vu l’étendue du sujet, parce qu’universelle. C’est pourquoi le sujet est ici essentiellement circonscrit aux conséquences qui nous touchent le plus, sur celles des Français.

Si l’on demande à un Français « y a-t-il des cons en France », il vous répondra « oui, des Belges ». Bien sûr, on n’y inclut pas  Johnny Hallyday, notre «héros national », presque Belges, puisque ses parents l’y étaient. 

S’il est poli, la même question posée à un étranger produira un doux sourire, à mi-chemin entre la commisération et la fatalité « oh, ils sont différents », ce qui venant d’un Anglo-saxon par exemple n’implique rien de positif.

Si la question mérite d’être posée c’est que souvent on s’entend répondre « on n’est pas plus con que les autres »  comme explication finale au pourquoi les Français sont incapables de si ou de ça, alors que les autres semblent n’avoir aucun problème. Mais la réponse est-elle une question ou une affirmation ? Pour n’insulter personne, disons que c’est une question.

Si la question mérite donc  d’être posée, mérite-t-elle pour autant qu’on y réponde ?

Quel intérêt en effet y a-t-il  à dénigrer un pays en pleine crise de confiance et d’identité  avec lui-même ? Après tout, on ne donne pas de coup de pied à un cheval mort. Les Français ont déjà  reçu leur dose d’ouvrages récents chroniquant leur déclin économique, culturel, moral et universel. Heureusement, ils leur reste la culture, ce que chacun leur accorde.