« LE COMBLE DE LA CONNERIE* C’EST DE FAIRE TOUJOURS LA MÊME CHOSE ET DE S’ATTENDRE A DES RÉSULTATS DIFFÉRENTS » Albert Einstein

* Traduction libre de « insanity »

  • Gazouillement
  • Youtube

Livre Bleu extrait

WTF is wrong with the French ?

Il n’y a que 2 pays sur la planète capables de susciter ce genre de commentaire par des étrangers quand on parle de leurs habitants. Les États-Unis et la France.

 

Le premier parce que la politique intérieure et étrangère de l’Amérique semble incompréhensible à toute personne saine d’esprit, et le second à cause du spectacle affligeant de ses conflits sociaux à répétition sur les chaînes de télé du monde entier.

Avant d’expliquer toute chose, commençons donc par cette question péremptoire :

 

LA FRANCE EST ELLE UN PAYS DE CONNARDS ?

C’est ici que beaucoup d’entre vous vont décrocher.

D’abord, tous ceux qui se seront reconnus, et pour lesquels il n’est nul besoin d’enfoncer le clou.

Ensuite, tous ceux qui pensent que les cons ce sont les autres. Ceux qui se pensent supérieurs, donc non concernés, et réfractaires à tout argument.

Pour approfondir la question, c’est un sujet difficile à cerner, bien que le sujet du con et de la connerie soit pris très au sérieux, et étudié dans bien des recherches. Comme cette étude académique qui révèle que « Trois hommes sur quatre en France sont « des connards.

Après deux ans d’expérimentations, 7,000 sujets masculins et 80 critères d’évaluation, l’étude conduite par l’Université de Sociologie de Tours livre enfin ses résultats, et ils sont sans appel.

 

«  Nous voulions dresser le portrait de l’homme français du XXIe siècle… eh bien… nous sommes tombés sur un connard ! » s’est exclamé le Pr. Jacques Bruandet, directeur de l’étude. « Le terme de « connard » n’a rien de scientifique, je l’admets, mais au vu des résultats, le mot s’est imposé de lui-même, il n’existe de toute façon pas d’équivalent sémantique ad hoc utilisable dans la littérature », a-t-il admis. Et d’ajouter : « pas étonnant que le Français soit détesté à l’étranger ».