« LE COMBLE DE LA CONNERIE* C’EST DE FAIRE TOUJOURS LA MÊME CHOSE ET DE S’ATTENDRE A DES RÉSULTATS DIFFÉRENTS » Albert Einstein

* Traduction libre de « insanity »

  • Gazouillement
  • Youtube

LES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES

LE PIÈGE À CONS DES ÉLECTIONS

Une fumisterie institutionnalisée pour donner au peuple l’impression qu’il est souverain.

 

Le génie des politiques des démocraties libérales, est d’avoir réussi, telle la mauvaise fée de la Belle au bois dormant, à endormir le peuple, pour ne le réveiller que de façon périodique, grâce à un prince charmeur qui lui promet la lune, et les étoiles, lors de la grande imposture que sont les élections présidentielles.

Ce qui rend l’imposture des élections du système démocratique encore plus machiavélique,  est qu’elle est double.

D’abord, parce qu’en donnant au peuple l’occasion, de façon périodique d’élire les marionnettes (les élus: président, députés etc..), celui-ci a l’illusion de contrôler les marionnettistes (les multinationales, les médias, le cartel des banques centrales, les agences de notation, les fonds souverains d’investissements, la finance, les lobbies, les instances supra-nationales etc...)

Ensuite, parce que le système a été conçu dès le départ pour que les élus soient toujours des élites ne représentant pas le peuple, trop fugace et trop dangereux pour être mêlé aux affaires de la cité.

Pour ceux qui viennent juste de se réveiller de ce long sommeil léthargique, pour réaliser que les élections du système démocratique ne sont que de l’enfumage, pour endormir les électeurs crédules   que vous êtes, vous vous sentirez encore plus stupide en réalisant que le but véritable des élections a toujours été juste devant vos yeux. 

En effet, l’étymologie du mot « élection » dérive du latin « elictio » signifiant « choix ». D’où le mot « élite » qui désigne littéralement « ceux qui sont dignes d’être choisis ». Et ceux qui méritent d’être choisis ne peuvent être que les élites.

On ne peut être plus clair, vous aviez été prévenu.